Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Médore

galerie CoolMiniOrNot


Venez visiter ma galerie sur cool MIni Or Not
http://www.coolminiornot.com/artist/bizeljulien

boutique

Pour ceux que ça interesse, un lien ou acheter les figurines que je peint pour la boutique.

my-wip copy

Le coin lecture

Catégories

le mot du moment

staystrong

14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 07:58

OTB-live.jpg

 

     Pour ce second volet de "Open the Box : Live", mardi à la boutique nous ouvrions une des nouvelles boites de l'empire : l'Hurricanum céléste / Heliobolis de Hysh. Cette figurine m'avait interpelé dès ses premières apparitions. Son coté "De  Vinci" m'a tout de suite parlé et colle parfaitement à la vision que je me fais de cette faction mais quelques chose me chiffonnait. Impossible de mettre le doigt dessus, il fallait donc que j'en assemble un pour en avoir le coeur net...

 

Figurine-Huriccanum-01

    A l'ouverture de la boite on découvre deux grappes bien garnies. La premiere contient les pièces permettant d'assembler l'Hurricanum ou l'Heliobilis, la seconde rassemble les pièces nécécaires à l'assemblage du char. Le tout ce monte sur un socle de char et un socle individuel est present dans la boite afin de monter un sorcier à pied avec le reste des pièces.

 

Figurine-Huriccanum-02

 

Figurine-Huriccanum-03

     Comme d'habitude la finesse des nouveaux kits est présente et les rabiots ne manquent pas. C'est à ce moment là que j'ai compris ce qui me chiffonnait. La peinture studio ne rend pas justice à la gravure de la figurine. Une fois entre vos mains, les détails, textures et autres ornements qui paraissent grossiers sur les photos studio revèlent toute leur finesse.

 

Figurine-Huriccanum-04

 

Figurine-Huriccanum-05

 

Figurine-Huriccanum-08

 

Figurine-Huriccanum-09

     Pour les moins adroits d'entre nous la plupart des parchemins son déjà décorés, un simple lavis révelant des symboles mystiques à leur surface. Pour les autres un coup de scapel et de lime permettra d'exprimer toute leur créativité.

 

Figurine-Huriccanum-07

     Et pour finir avec l'ouverture de la boite, la pièce qui attire l'oeil... je suis sur qu'il y a des tas de chose à faire avec et un jouet pour chat en fait parti. ^^

 

Figurine-Huriccanum-06

     Une petite parenthèse pour illustrer la finesse des textures et gravures. Je n'ai malheureusement pas pu prendre en photo celles qui ornent les flanc du char. Les nouveaux Lavis Citadel devraient permettre d'en tirer de belles choses.

 

Figurine-Huriccanum-10

     Côté assemblage, un jeu de détrompeurs et autres tenons, permet de garder la structure du char en sous assemblage afin de faciliter la peinture. Il sera aussi possible de l'assembler sans colle afin de pouvoir l'ouvrir et admirer l'interieur fourmillant de piles de livres, flasques et parchemins une fois le tout peint.

     Malgré ces subtilités, je trouve quand même le niveau d'ingénieurie inférieur à celui du Trône de Sabbat.

Certaines pièces et détrompeures du piedestal, à l'avant du char, tombent mal ou ne s'ajustent pas. L'echelle par exemple repose simplement sur deux ergots, qui une fois l'assemblage terminé restent apparent.

     Moyennant quelques aimants et un peu de réfléxion, les deux versions sont interchangeables, permettant au fils des parties de passer de l'Hurricanum à l'Heliobolis, il doit même être possible d'utilisier l'option char de Sigmar. Toutefois, le nombre de pièces à assembler sans colle fragilise le char au risque de le voir se démanteler à la moindre manoeuvre sur le champ de bataille.

 

Figurine-Huriccanum-12

     J'ai beaucoup aimé l'astuce permettant d'attacher les chevaux au char. Rien d'extraordinaire mais ça m'a bien amusé... comme quoi il en faut peu parfois. Un simple jeu de crochet permet de les ateler. On peut donc les enlever à volonté. Oui ça ne sert à rien, mais ça reste cool. A moins qu'il faille y voir une astuce facilitant la peinture...

 

Figurine-Huriccanum-13

     Pour le planettarium rien de particulier à signaler si ce n'est l'oubli d'une petite étape dans la notice d'assemblage, mais rien de bien méchant, elle se corrige d'elle même. Pour ceux qui passeraient à côté, pensez à coller la deuxième face du soleil avant de monter la structure autour...

     Afin de faciliter l'étape de peinture, là encore il est important de préparer quelques sous assemblages sinon certaines zones de la structure seront tout bonnement inaccesibles aux pinceaux.

     Une fois le tout peint, les plus aventureux d'entre vous pourront garder la strucure complètement mobile, le tout étant bien articulé. Pour ma part j'ai préféré coller certaines pièces afin de faciliter la manipulation de la figurine en cours de partie. Pour ceux qui préfereraient garder une modularité entre les deux versions de la figurine, pensez à ne pas coller le pivot qui tient la structure.

 

Figurine-Huriccanum-14

     Une fois assemblé, l'Hurricanum Céleste révele de nombreux details, certaines zones pouvant à elles seules servir de décor pour une pièce d'exposition.

 

Figurine-Huriccanum-17

 

Figurine-Huriccanum-18

     Après assemblage, je suis completement réconcilié avec cette figurine. Ces volumes sont bien plus interessant en vrai qu'en photo, et l'esprit "De Vinci" qui en découle me donne déjà quelques idées de peinture...

 

Figurine-Huriccanum-16

 

Figurine-Huriccanum-15

     Les nombreux sous-assemblages, indispensables pour la peinture, tiennent bien sans colle. Il n'en va pas de même pour les servants et le mage qui auront besoin d'un petit socle pour etre plus stables. En parlant de socle, la figurine n'est pas collée dessus afin de faciliter sa mise en couleur. Il est bien difficle de passer son pinceau entre toutes ces pattes et ces roues.

    Je vous propose une photo de tous les sous assemblages avant peinture, en esperant que cela vous facilite la tâche. Certains seront collés après l'étape de peinture, d'autre resteront amovible afin de pouvoir regarder l'interieur de la structure. 

 

Figurine-Huriccanum-20

 

     En conclusion, sans être une débauche technique à l'instar du Trone de Sabbat, ce nouveau kit de l'Empire reste dans la droite lignée des sorties plastique Games Workshop. Fin, avec tres peu de lignes de moulage et facile à assembler. Un petit bémol toutefois pour le piedestal. Une fois posé sur une table, il fera une tres belle pièce maitresse mais avant ça il va falloir mettre tout ça en couleur et j'entends déjà quelques mauvaises langues lancer des paris sur le temps que je vais mettre à le peindre... On verra si les nouvelles peintures Citadel tiennent leurs promesses et me permettent de finir cette figurine avant l'été. :D

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 15:00

      L'année débute à peine que Games nous gratifie d'un tour de force technique. Oui ! ce kit tout en finesse et volumes aériens est impressionant, mais l'ingénierie qui se cache derriere l'est encore plus! Comment faire tenir ses masses de plastique en équilibre, comment faire un assemblage qui s'ajuste au milimètre, comment, comment, comment ???  il n'en fallait pas plus pour me détourner quelques heures de mon troupeau de Mastaurock et me jeter sur mon scalpel et mon appareil photo pour aller éplucher tout ça.

 

Machine-mortis-12

 

     Quand on ouvre la boite, c'est une véritable dentelle de plastique qui s'offre à nous. Os, côtes, fumerolles... entremellées en volutes organiques.

 

Machine-mortis-13

 

      Les Grilles qui forment la cage de l'artefact sont particulièrement fines et regorgent de petits détails : cadenas en forme de cercueil, charnières faites en mains d'os...

 

Machine-mortis-17

 

Machine-mortis-21

 

      Les nuées de spectres sont le second élément sur lequel se pose le regard. Ici c'est plutôt la masse qui impressionne. Les differentes pièces sont monoblocs mais fourmillent de crânes et de spectres.

 

Machine-mortis-20

 

      Les cavaliers ne sont pas en reste et on saluera Games d'avoir enfin ouvert un ouvrage d'anatomie equine . Il etait temps ! on regrettera peut être quelques contre dépouilles, entre les pattes des chevaux ou pour les rennes, mais le nombre de pièces et le temps d'assemblage en aurai été décuplés.

 

Machine-mortis-18

 

  Venons en aux vampires. Pieces que j'attendais impatiemment d'avoir entre les mains. Je ne suis pas deçu, les pauses, la finesse des corsets, les lacets en font des pièces à part entière. Et je pense fortement à récuperer la maitresse pour en faire une figurine individuelle.

 

Machine-mortis-14

 

Machine-mortis-25

 

Les coussins qui soulignent le faste dans lequel se prélassent les demoiselles laissent apparaitre quelques signes de décrépitude.

 

Machine-mortis-16

 

Le clou du spectacle est sans aucun doute la finesse de moulage des mains, avec une mention spéciale pour la main qui tient la coupe avec le petit doigt levé

 

Machine-mortis-15

 

Le kit contient une dernière chose qui saute aux yeux : la notice. Elle est effroyable. Pas de coquille dans celle ci mais la quantité de shémas est tres intimidante sans compter qu'ils sont parfois plus que succint, et que leurs noirceur n'arrange rien.

 

Machine-mortis-28

 

Face à l'apparente difficulté du kit le White Dwarft de ce mois ci consacrait un Workshop sur la Machine Mortis. L'article surtout orienté peinture donne quelques bonnes astuces, notament pour la peinture des nuées d'esprits. On y trouvera aussi  ce qui nous interesse ici le plan de montage en sous ensemble facilitant la peinture.

 

Machine-mortis-27

 

Bon, il est grand temps de se lancer dans le montage de la Machine Mortis. Rapidement le savoir faire de GW s'impose a nous : assemblage invisible, détrompeurs savament pensés et qui font office de contre perçage, plan de colle minuscule mais efficace. Bref du grant art. Petit bemol, les grandes pièces monobloc, qui facilite le montage et prouve le savoir faire de GW en matiere de moulage, révelent de nombreuse lignes de moulage à ébarber, préparer vos limes.

 

Machine-mortis-29

 

Je vous laisse aprécier la taille du plan de colle entre ces deux pièces plutôt massives. Avant collage sur la photo précédente et après collage sur la suivante. Ce point de colle à l'aplomb du point d'ancrage du palanquin (que l'on voit apparaitre en haut de l'image) va soutenir et transmettre au socle tout le poid de la pièce. Et ça tient! Un tour de force d'ingénieurie.

 

Machine-mortis-32

 

Même chose pour l'autre côté de la pièce.

 

Machine-mortis-30

 

Machine-mortis-31

 

J'aime beaucoup la cohue de cavaliers. Par contre ça va être coton à peindre... Apres reflexion, garder les deux côtés de la nuée d'esprits separés pour la peinture aurait faciliter l'accessibilité de certaines zones. 

 

Machine-mortis-33

 

En assemblant les lances des cavaliers, on imagine déja la casse et les nombreuses réparations, voir les missions extraction d'une lance plantée dans l'avant bras lors d'un lancé de dés. Attention ça marche aussi avec les grilles du palanquin ! Mais pour l'instant, avec un peu de recul depuis la prise des photos, pas de problèmes. La souplesse du plastique évite la plupart des accidents. Attention à ne pas trop forcer dessus toutefois.

 

Machine-mortis-35

 

  Apres quelques heures de dur labeur on obtient tout ça. Les sous assemblages prêt à la peinture. Ca fait du monde....

Trois cavaliers, une petite dizaine de squelettes, trois ou quatres spectres, trois banshees, un necromant, le palanquin de la taille d'un char, la relique et le grimoire... Mais bon, apres trois Mastaurock, même pas peur !

 

Machine-mortis-38

 

Sur cette photo d'ensemble, on voit bien la structure de la pièce. La repartition des poids qui permet à la piece de tenir en equilibre avec un seul point de colle. Les cavaliers, elancés vers l'avant, sont contre balancés par le poid du palanquin et de ses grilles qui s'élancent vers le haut pour compenser sont poids. Le poids se repartit ensuite sur une "colonne" formée à l'aplomb du nécromant par quatre points de colle : l'ancrage du palanquin sur la nuée et l'assemblage des partie hautes et basses des nuées. Une leçon d'équilibre qui permet à ce kit gigantesque et aérien de tenir sur son socle grâce à un seul point de colle. Du grand art signé GW.

 

Machine-mortis-44

 

la clef de voute de l'ensemble est la jambe de ce simple squelette. A ne pas casser !

 

Machine-mortis-45

 

Point faible du kit en terme de design, la jonction des nuées à la base qui à mon goût manque de finitions. Les contre dépouilles sont flagrantes et la zone est tres accessible au regard. une petite pièce à coller par dessus aurait règlé le problème.

 

Machine-mortis-47

 

Une petite photo du point d'ancrage entre le palanquin et la nuée d'esprits qui transmet le poids vers le bas. Derrière le squelette sur la droite une tige de plastique permet d'éviter le basculment du palanquin vers l'arrière. Cette photo permet aussi d'apprécier l'ajustement des pièces au milimètre après plusieurs sous assemblages. Là aussi chapeau bas.

 

Machine-mortis-40 

Pour finir place à quelques images pour explorer quelques détails du kit une fois assemblé. On commence par le nécromant et sa robe pas tres pratique dans les escaliers. Surtout avec les yeux bandés...

 

Machine-mortis-48

 

Une petite photo de détails des nuées.

 

Machine-mortis-50

 

Quelques détails des grilles d'os, avec les côtes saillantes sur le bas et la texture piquée soulignant le côté organique de la structure.

 

Machine-mortis-51

 

J'aime beaucoup l'arrière du palanquin et son look de chateau-arrière de bateau.

 

Machine-mortis-46

 

  En conclusion, Games nous signe une pièce de haute volée et nous prouve sa position de leader en matière de kit plastique. Les joueurs auront peut être été oubliés au détriment de la débauche technique mais le résultat en vaut la peine. Le transport d'une piece de jeu aussi fine risque d'etre laborieux, mais je suis prêt à parier que l'on n'a pas fini de voir fleurir des pièces d'exposition basé sur se kit. Au moment ou j'ecris ces lignes, j'ai déjà posé mes peinceaux dessus et il y a du travail, beaucoup de travail mais comme j'aime me complexifier la tache, je vais rajouter une poignée de squellettes pour agrémenter le socle. Bref je vous laisse avec deux dernieres photos et je retourne a la peinture. J'ai quelques pachidermes à photografier aussi... ;)

 

Machine-mortis-41

 

 

 

Machine-mortis-39

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 04:16

     Ce mois ci, dans un gargouillis retentissant et une éructation sonore, les Royaumes Ogre font leur "grand" retour avec un nouveau livre d'armée et de nouvelles figurines.  "Grand" est bien le terme approprié quand on voit la taille de ses brutes épaisses.

     Le choix de l'open the box pour la vitrine des 7 Royaumes fut cornélien. Avec des pièces comme Goldfag, l'Etripeur, le Ventre de Feu ou encore le Boute Feu Ogre, difficile de faire un choix. Mais le look préhistorique du kit Mégastodonte / Mastauroc a eu raison de moi et c'est avec précipitation que je me suis jeté dessus pince coupante, scalpel et appareil photo a la main. (oui j'ai trois mains... et alors ! )

 

mastauroc 1

 

     Bon, on a dit que les Ogres c'étaient du gros et du lourd ! Pour l'occasion, pourquoi ne se contenter d'ouvrir qu'une seule boîte? Le kit permettant d'assembler trois options de la liste, un Megastodonte, un Mastauroc ou encore un chasseur chevauchant un Mastauroc, trois boîtes ne seront pas de trop ! Surtout que les trois pachydermes formeront un magnifique troupeau, pour un futur scénario sur le thème de la migration ! 

 

mastauroc 2

 

     A l'ouverture on tombe sur un Grand socle (10x15), la bête fera donc partie des poids lourds de Warhammer et vient grossir les rangs des monstres comme l'arachnarok, le Terreurgheist ou le Dragon Zombie.

 

mastauroc 3

 

     Mais ce n'est pas le socle qui retient l'attention. A force on commence presque à s'y faire. Le regard tombe par contre rapidement sur des pièces monumentales.

 

mastauroc 4

 

     A tel point qu'elles pourraient faire office de décor à elles seules ! Il est d'ailleurs fort à parier que le crâne du Mastauroc fera date et qu'il va fleurir sur nombre de pièces dans les prochains mois.

 

mastauroc 24

 

     Les défenses du Megastodonte ne sont pas en reste.

 

mastauroc 11

 

     Une fois le choc de la taille passé, on peut commencer à étudier les détails qui fourmillent littéralement sur les grappes.

 

mastauroc 7

 

     Ici encore Games nous prouve sont habileté avec le plastique. La finesse est au rendez vous. A tel point que certaines pièces en deviennent fragiles. J'en veux pour preuve cette pièce (ci dessous), dont l'ébavurage requiert une attention toute particulière au risque de la casser. Les modélistes apprécieront l'effort, mais je conseille vivement aux joueurs de la laisser sur la grappe. N'étant pas faite pour résister aux maladresses du champ de batailles et aux jets de dés malheureux, elle risque de nécessiter de nombreuses réparations. Pour ma part je l'ai cassée sur les trois kit à l'ébavurage. Mais quelques points de colle m'ont permis de l'utiliser quand même. La colle plastique et sa capacité a "souder" les pièces entre elles étant d'un grand secours.

 

mastauroc 8

 

     Au détour d'une grappe on peut aussi faire une rencontre étrange avec E.T. l'extraterrestre. Mais j'ai eu beau chercher je n'ai pas réussi à mettre la main sur le téléphone...

 

mastauroc 9

 

mastauroc 12

 

     J'apprécie particulièrement ce grand bouclier à porteur nain dont la gravure, même si elle a surement été réalisée à l'aide de l'outil informatique, ne le laisse pas ressentir.

 

mastauroc 10

 

     L'ajout d'un petit élément de décor pour texturer sont socle est toujours sympa.

 

mastauroc 13

 

     Je finirais l'étude des grappes, avec le clou du spectacle : les rabiots ! Les grappes croulent sous leur nombre. Il y en a de toutes sortes, enfin, qui restent utiles pour un Ogre. Les rabiots sur les thèmes alimentaires sont donc largement représentés.

 

mastauroc 5

 

mastauroc 14

 

     On trouve aussi un captif et une tonne d'armes et autres ustensils qui soulignent à merveille le côté collectionneur des Ogres et permettent d'enrichir d'histoires et de détails une pièce déjà bien belle.

 

mastauroc 6

 

     Côté assemblage, le kit se compose de 4 parties distinctes : le corps, la tête (Mastauroc ou Megastodonte), la selle et enfin les ogres. Cette séparation semble permettre un aimantage des pièces pour faire les différentes variantes avec un seul kit. Pour ma part je n'ai pas su résister à la tentation d'en assembler plusieurs.

  mastauroc 15

 

     L'outil informatique est d'une aide précieuse pour la découpe des kits. L'assemblage du corps en est un bon exemple. Les pièces s'emboîtent parfaitement suivant des courbes improbables mais qui une fois assemblées font ressortir les volumes du pelage.

 

mastauroc 16

 

     A ce stade on perçoit bien l'ascendance simiesque de la bête.

 

mastauroc 17

 

     Comme beaucoup des derniers kits de monstre chez GW, celui ci est vide et pourrait aisément faire office de tirelire. Depuis l'assemblage de l'Arachnarok, je résiste à l'envie de transformer mes figurines en gateaux chinois. Mais cette fois la tentation fut trop forte.

     Que mettre dans les entrailles de la bête? Un message a destination des générations du futur? Une bonne blague? un encouragement à l'amour universel? et pourquoi pas une invocation aux dieux du jeu afin de mettre toutes les chances de mon côté lorsque mes monstres arpenteront les tables de jeux?

      Vers quel saints se tourner? Pourquoi pas ceux la mêmes qui ont rédigés les règles de ces monstres? En effet qui peut être mieux placé pour influencer les résultats de ces mastodontes, que les personnes qui ont écrit les règles les régissant? Il n'en fallait pas plus pour me convaincre et c'est à grand renfort d'incantations, de dés, d'encens sacrés et de relents de colle plastique (en fait, à bien y réfléchir, peut être n'y avait-il que la colle plastique...) que je me lançais dans l'invocation de leurs tout puissants esprits.

 

mastauroc 18

 

     C'est ainsi que Mr Vettoc et Mr Jhonson finiront leur vie sellé a jamais dans un Mastauroc.

 

mastauroc 19

 

mastauroc 20

 

     Pour faire bonne mesure l'ajout d'un dé me semblait indispensable.

 

mastauroc 37

 

     Le Megastodonte lui reçoit deux dés et une vielle pièce de 10 Francs.

 

mastauroc 21

 

     Le tout scellé, il ne me restera plus qu'a tester l'efficacité de cette méthode sur une table de jeu.

 

mastauroc 23

 

     Une fois le corps assemblé on passe à la tête. Là encore, la découpe du kit est surprenante, mais bien pensée. Il est même parfois difficile d'identifier une pièce avant l'assemblage.

 

mastauroc 25

 

     J'ai eu un gros coup de coeur pour la version Mastauroc de la bête. Son look d'aurochs, mélangé avec un corps de gorille et un queue de rongeur le tout saupoudré d'un peu de Bantas, m'ont tout de suite plu.

 

mastauroc 31

 

     Le détail de la gueule du Mastauroc est bien réalisé, palais, dents, gencive, langue, il ne manque qu'une petite glotte.


mastauroc 35

 

     Nous rappelons que toute ressemblance avec une personne de votre entourage est fortuite.

 

mastauroc 36

 

     L'aspect de pachyderme du Megastodonte est donné par ses défenses de mammouth. La taille de ces dernières est des plus impressionnante.

 

mastauroc 43

 

    Il ne reste plus qu'à assembler les selles et les ogres.

 

mastauroc 42

 

     Rien à dire coté selles, mise à part qu'elle sont bien pensées et qu'avec un aimant ou deux on peut certainement changer facilement de cavalier. Attention toutefois aux rênes, là aussi quelques aimants aideront à garder la modularité des options.

 

mastauroc 29

 

mastauroc 30

 

     Une bonne équipe de bad boys. Un gros plus pour le vautour dont je suis particulièrement fan. Attention cependant là encore la pièce reste fragile et peu adaptée au jeu, les pattes sont cassantes. Il suffit cependant de se munir d'une perçeuse à main et d'un trombone pour remédier au problème en remplacant les pattes par deux tiges plus solides.

 

mastauroc 47

 

     Une mention spéciale aussi pour cet ogre se curant les dents avec un trait d'arbalette (ou de baliste... vue la taille). Une touche d'humour et de charisme qui fait du bien à la gamme. On en veut plus !

 

     Une fois les quatre étapes d'assemblage terminées, vient le moment de se tourner vers les rabiots.

 

mastauroc 27

 

mastauroc 28

 

     Comme vous le voyez on peut en mettre partout! Si il n'y a pas assez de crochets sur votre bête, vous pouvez en rajouter! Le kit contient plusieurs crochets que vous pouvez fixer où bon vous semble pour customiser votre pièce et lui donner une personalité propre. L'Ogre chevauchant cette bête est-il plutôt collectionneur, glouton, ordonné ou mélange-t-il sa nourriture avec ses outils?

 

mastauroc 33

 

mastauroc 34

 

     Pour tous ces objets, là encore messieurs les joueurs, la solidité a été sacrifiée sur l'autel de la finesse. Mais j'ai une petite astuce ! Ne collez pas vos rabiots sur le monstre ! Peignez les séparément et utilisez les comme compteur de points de vie ! c'est plus pratique qu'un dé qui traîne derriere le socle et n'ayez crainte, même si vous en perdez au cours de vos nombreuse batailles, il y en a suffisament dans la boîte pour les remplacer.

 

mastauroc 45

 

mastauroc 46

 

     Un autre rabiot que l'on va voir souvent : le soldat ligoté pour un futur encas.

 

mastauroc 38

 

     Une dernière astuce pour ceux d'entre nous qui arpentent les champs de bataille à la recherche de gloire et de butin. Le kit est fourni avec deux queues. Celle du Mastauroc, longue, effilée et soulignant son côté agile et celle du Megastodonte plus courte et complètant son côté lourdaud. La queue du Mastauroc a une fâcheuse tendance à dépasser de son socle et à ne pas suporter les accrochages en cours de partie, donc à casser. Je conseille aux afficionados du lancé de dés de lui préférer la queue du Megastodonte qui même si elle change le design de l'annimal aura une meilleure durée de vie.

 

mastauroc 26

 

      Le kit n'est pas modulable à proprement parler. Impossible de réorienter la tête ou la postion des pattes sans de lourdes retouches de modélisme. Mais la diversité des options sur les cavaliers et la tonne de rabiots permet de donner une personnalité propre à chaque pièces, qui une fois sur le champs de bataille, ne donnent pas l'impression de doublon. 

 

mastauroc 44

 

     En conclusion, Gamesworkshop nous signe une ici l'une de ses plus belles figurines : charisme, détail, finesse tout y est et je suis prêt à parier qu'elle va rapidement talonner le géant. Notamment du côté des rabiots que l'on va rapidement voir apparaître sur de nombreuse pièces et convertions. J'irais même jusqu'à lui décerner la palme de la figurine de l'année chez GW. Même si cette derrniere est loin d'etre finie et que GW a surement encore de quoi nous surprendre. D'autres me rappelerons l'Arachnarock mais la foultitude de details et le charisme des Ogres de ce kit priment sur le gros arachnidée à mon sens.

     Attention cependant à la solidité de certaines pièces. Les joueurs en patiront certainement mais quelques astuces permettent d'y remedier.

     Il ne me reste plus qu'à vous quitter sur un grand brame de Mastauroc et un aperçu de la peinture en cours !

 

mastauroc 32

 

mastauroc 48

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 05:00

     Encore une petite révolution chez Games ! Leur réputation sur les kits plastique n'est plus à faire et c'est avec ce savoir en poche qu'ils se lancent dans la figurine individuelle en plastique pour notre bonheur a tous !

 

     Il est vrai que juste après le Finecast, ces sorties plastiques peuvent paraîtrent étrange. Ce nouveau package sonnerait-il le glas de la fameuse résine? Visiblement non. Dans un porte étendard (cf White Dwarf) Jervis nous expliquait que les deux gammes étaient indissociables. Elles répondent à des logiques de production et des coûts qui nous paraissent bien obscurs pour nous pauvres mortels. Nous apprenions notamment que l'un des facteurs, parmi tant d'autres, qui dicte le choix d'une matière est le temps de conception. La conception d'un kit plastique demande beaucoup de temps (environ un an de la conception au premier tirage, en passant par la conception du moule) alors qu'un kit résine ne prend que quelques mois.

 

     En tout cas les premiers blisters plastiques ont fleuris sur nos étales le mois dernier et il reviennent ce moi ci avec deux nouveautés Compte Vampires. Cet avec empressement que je me suis jeté dessus afin d'en savoir plus.

 

     Premièrement on remarquera que le blister est beaucoup plus grand que les clam pack Fine Caste. Impossible de se tromper à l'achat. Et la petite image de la figurine assemblée et peinte est toujours un bonheur. Autant pour l'inspiration que pour retrouver sa figurine dans le rayon.

 

necromant 1

 

     A l'ouverture, ou en retournant le blister ^^, on découvre une figurine multipart permettant l'assemblage de volumes inhabituels pour des pièces individuelles, ainsi qu'un socle pré texturé. Plutôt cool pour mettre son personnage en valeur.

 

necromant 2

sorcier 1

sorciere 1banshee-1

 

     La finesse est au rendez vous. Malgré leurs tailles les grappes regorgent de détails.

 

necromant 3

banshee-2  

     Maintenant qu'ils arrivent à faire des mains ouvertes, ils nous le montrent. :D pas moins de 4 kits sur 6 ont une main ouverte. Mais faut reconnaître que ça en jette et la finesse des doigts impressionne.

 

sorcier 3

banshee-3

 

     La découpe de la sorcière peut paraître étrange de prime abord mais elle permet d'obtenir des volumes et une finesse dans les cheveux du plus bel effet.

 

sorciere 2

 

     Côté montage rien à redire. On connaît tous aujourd'hui les avantages du plastique. Rapide, efficace et facile à retravailler ou à convertir.

 

     Pour conclure, je suis prêt a parier que tous ces petits personnages plein de charisme vont fleurir dans les prochains GD et la promo Allemand de cette année laisse présager le meilleur.

 

necromant 4

sorcier 5

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 04:44

 

     Après les monstres de Tempête de Magie et leur coté vintage, Games Workshop revient ce mois ci à ce qu'ils savent faire de mieux. Un kit ultra moderne où la maîtrise du moulage plastique nous offre une finesse et des textures ahurissante, sans parler de la modularité.

Un autre détail est peut être passé inaperçu, il n'en marque pas moins une petite révolution dans le design des dragons chez GW. Pas d'ailes déployées en position de vol, pas de pose filiforme et pas de gueule longue et effilée. C'est bien un dragon massif au faciès de pitbull qui nous est proposé. La Variante Terreurgheist n'est pas en reste avec son look de chauve-souris décharnée.  Mais bon trève de blabla, ouvrons cette grosse boite!

 

 

dragon zombie 1

 

     Nous somme maintenant habitués à la finesse des kits plastiques depuis les sorties Eldars Noirs, mais à l'ouverture de la boîte certains détails comme les griffes du rois des goules surprennent encore.

 

dragon zombie 3

 

     Les deux têtes alternatives ne sont pas en reste. Les lambeaux de chairs, les crânes suspendus laissent présager une belle dentelle de plastique une fois assemblée.

 

dragon zombie 2

 

    Désolé pour la photo floue mais j'aime tellement la tête du dragon.

 

dragon zombie 4

 

dragon zombie 5

 

     Après quelques minutes d'observation, mes yeux ont fini par se poser sur quelque chose de nouveau: les textures.

L'Arachnarock nous avait déjà gâté de ce coté mais elles atteignent ici un autre niveau. Fibre des muscles, grain de la chair et craquelures de la peau sont d'une finesse surprenante. Tellement fine que je me demande si après une sous couche et une bonne dose de lavis, elles apparaîtront toujours.

 

dragon zombie 6

 

dragon zombie 7

 

    Côté assemblage il va falloir être patient et méthodique. Bien que le kit ne soit pas particulièrement compliqué à monter, la quantité de fines et petites pièces à assembler peut prendre un certain temps. Mais la récompense est à la hauteur! C'est bien de la dentelle que Games nous propose ici. Les couches de chairs, d'os et de peaux en lambeaux se superposent pour donner un jeu de profondeur impressionnant.

 

    Attention à la peinture ! certaines pièces pourraient mériter d'être peinte avant montage !

 

dragon zombie 8

 

dragon zombie 9

 

     Même si mon coeur va au Dragon Zombie je me suis laissé tenter par l'assemblage du Terreurgheist. Et la bête vaut vraiment le détour avec sont look de chauve souris.

 

dragon zombie 10

 

dragon zombie 11

 

dragon zombie 12

 

dragon zombie 14

 

dragon zombie 13

 

     La pose de la bête est dictée par 4 pièces, en blanc sur la photo : les muscles des épaules et les hanches.

Dans la boite, un jeu de chaque permet d'assembler le kit soit dans la pause du Dragon soit dans celle du Terreurgheist. Rien ne semble empêcher le mixage des poses pour les plus aventureux d'entre vous. Attention cependant à la longueur du cou du dragon qui étant sensiblement plus long que celui du terreurgheist, a tendance à traîner par terre dans la pause du Terreurgheist. Un petit socle scénique devrait régler facilement le problème. La position du cavalier devra être également rectifiée histoire qu'il ne pique pas trop du nez.

 

dragon zombie 15

dragon zombie 16

 

     La principale difficulté du kit viens du fait que le monstre repose sur sont socle par 4 minuscules points de colle. Minuscules compte tenu de la taille de la bête. Pour les jambes c'est seulement des phalanges qui soutiennent l'ensemble et pour les ailes, deux os du poignet. Si vous souhaitez un montage solide à la colle plastique il va falloir soutenir la bête tout au long du séchage, la structure ayant tendance à s'effondrer sous son propre poids. Pour les plus pressés la glue est une solution mais attention à la casse en cours de partie.

 

dragon zombie 18

 

     Le roi des goules n'est pas en reste.

 

dragon zombie 19

 

     J'aime particulièrement la sculpture du torse qui laisse clairement sous entendre qu'il ne faut pas trop lui marcher sur les pieds. :D

 

 

dragon zombie 20

 

     Encore une fois, détail, finesse et texture sont au rendez vous. On regrettera seulement un détrompeur permettant de positionner correctement le Roi sur sa monture.

 

dragon zombie 17

 

     C'est tout pour l'instant. La bête est en cours de peinture et il va me falloir un peu de temps pour la travailler, compte tenu de la taille et des textures du monstre. Bon.. je vous abandonne, je vais commencer à secouer mes bombes de peinture.

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 09:13

     Ça y est, c'est la rentrée, on se recolle aux insomnies et on écrit des articles. :D

J'ai pas mal "d'Open the Box" et autres articles à vous faire découvrir prochainement. Notamment une nouveaute Comte Vampire qui cartonne! Mais en attendant que la colle sèche et que les photos se fassent, je vous fais patienter avec une charmante bête en résine: la fameuse Cockatrice !

 

     Je n'avais pas encore eu l'occasion de vous faire partager mes ouvertures de boite sur Tempête de Magie. Le mois dernier c'est un véritable déluge de nouvelles figurines qui atterrissait sur nos établis, pas moins de quatre monstres ailés dont cet assemblage de coq et de serpent au regard pétrifiant. J'ai tout de suite aimé les couleurs studio et le traitement apporté aux textures. La chair maladive, les ailes déplumées et les écailles de la queue renforçant l'aspect étrange et fantastique de la bête. Il n'en fallait pas beaucoup plus pour je me jette dessus.

 

cocatrix 1

 

cocatrix 2

 

     Ça faisait longtemps que Games ne nous avait pas proposé un kit de monstre sculpté de manière traditionnelle. Ici pas de 3D, pas d'informatique et ce n'est pas pour me déplaire. On sent les coups d'outils du sculpteur, les textures vibrent et la résine renforce le tout. 

 

cocatrix 3

 

    L'anatomie de la tête m'a rapidement tapé dans l'oeil. On retrouve bien le côté "volatile" de la bête.

 

cocatrix 4

 

     Remarquez l'étroitesse du bec.

 

cocatrix 5

 

     Côté montage, on appréciera la Fine Caste qui permet d'assembler la bête sans tiges. Les ailes ne pèsent rien et deux points de glue suffisent à les fixer au corps. Un miracle. :D

Pas trop de bulles sur le tirage que j'ai eu. Une petite au bout de la langue, une sur une griffe et quelques retouches a apporter au bas du dos, rien d'insurmontable.

 

cocatrix 6

 

     C'est en tant que collectionneur que je terminerai cette article. La Cockatrice au-delà de mélanger divers animaux mélange deux époques. Un concept et une pose résolument moderne dans le monde de la figurine, le tout traité avec des méthodes traditionnelles de sculpture qui en font une pièce emblématique digne de passer ses vieux jours dans toutes vitrine qui se respecte. :D

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 20:37

Salut tout le monde! Après la folie du GD et de la vague FineCast (qui n'a pas fini d'en faire d'ailleurs... des vagues), c'est avec plaisir que je retourne à mon établi avec une nouveauté assez cool à partager avec vous: la fameuse machine de tourment Talos et le parasite Chronos. 

 

Tout d'abord, je voudrais faire une petite parenthèse et remercier toutes les personnes que j'ai pu rencontrer au GD. Entre les gens sur qui je me suis jeté pour glaner quelques conseils et ceux qui sont venu vers moi me parler de mes articles, sans compter les retrouvailles de copains, j'espère n'avoir froissé/terrorisé personnes  car la fatigue du moment n'aide pas à avoir toujours les yeux en face des trous. En tout cas merci à tous pour votre gentillesse et d'accorder un peu de temps à la lecture de ces modestes lignes pleines de fautes d'orthographes (et non! même que j'ai une correctrice!).

 

Bref trève de violons retournons à nos pitous!

 

talos chronos 1

 

A l'ouverture de la boîte c'est encore la finesse qui m'a surpris. Games fait vraiment fort avec les eldars noirs et déploie des trésors d'ingéniosité pour passer outre le problème des contre-dépouilles inerant au moulage en découpant ses pièces de façon parfois surprenante. Si le résultat est au rendez vous, l'ébavurage en devient parfois acrobatique mais rassurez vous rien dont un bon scalpel et un peu de persévérance ne viendraient à bout.

 

talos chronos 2

 

Difficile de remettre la palme du rabiot cool ce coup ci. Il faut dire qu'il y a de la concurrence dans la catégorie, entre la main, les petits appendices, les tubes, les tentacules et la panoplie de masques. Le kit permettant de monter une des deux machines, le reste des pièces agrémentera à merveille votre boite à rabiots. D'aillieurs il me semble avoir besoin de tentacules pour un petit Hellboy... 

 

talos chronos 3

 

talos chronos 4

 

talos chronos 5

 

Petit moins du kit. Même s'ils restent fidèles aux concepts de Jes Goodwin j'ai du mal à accrocher aux rateliers sur le dos de la bête. Même si la version "organique" passe mieux j'ai préféré opter pour quelques coups de scalpel qui m'ont permis de remplacer les rateliers par des tubes. Le vortex d'âmes est aussi trop grossier à mon goût. Je ne parle pas de finesse de gravure, mais de conception. j'aurais préferé quelque chose de moins  "bouton"... Bref rien de bien catastrophique et surtout une affaire de goût.

 

talos chronos 6

 

Attention amis peintres perfectionnistes de l'extrême l'assemblage de certaines pièce laisse quelques petits plans de joints difficile à effacer, non pas par défaut de moulage mais plutôt coté accessibilité surtout sur les petits assemblages de tubes sur les hanches de la machine. Millipute, ponçage et patience serons nécéssaire pour en venr à bout si vous destinez votre pièce a arpenter les concours.

 

Et voilà la bête montée! J'aime particulièrement l'aspect bête méchanique du Talos. Ses bras ballants de gorille renforçant sont côté décérébré.

 

talos chronos 8

 

Le kit ne permettant de monter qu'une des deux variantes, je me suis jeté sur une seconde boite afin d'assembler un parasite Chronos. Trop attiré par l'aspect tentaculaire de la bête.

 

talos chronos 7

 

La peinture est en cours! il faudra patienter un peu pour les photos.

 

En attendant! 

 

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 09:30

      En ce moment on voit des articles fleurir de partout sur la toile afin de faire découvrir la gamme FineCast. La grande crainte du moment, la qualité des tirages, obsède tout les hobbyistes du globe, au point d'occulter le week-end historique que nous venons de passer.

 

      Non, Games Workshop n'a pas inventé la résine. Oui leurs campagnes de pub peuvent porter à rire, en même temps personne ne reproche à Renault d'affirmer avoir la meilleure voiture du monde. Mais ce qui est sûr c'est que Games est sans aucun doute Le géant de la figurine et que cette marque historique (30 ans d'existence) abandonne la matière historique de la figurine, le métal,  et ça c'est une révolution. Une page se tourne, et c'est avec un brin de nostalgie que je me suis jeté sur les premières références FineCaste arrivées aux 7 Royaumes.

 

    Devant tant de choix, 120 ref pour une première vague ça fait quand même beaucoup, vers quelle pièce mon attention allait elle se porter? J'ai d'abord choisi une figurine qui me permettrait de faire la comparaison avec le métal. Avec la sortie des Eldars Noirs, j'ai acquis quelques blister dont Urien Rakarth, qui je l'avoue me donnait des sueurs froide rien qu'a l'idée de le monter. Urien est une figurine récente et fine, deux caractéristiques qui ont fini de me convaincre que ce serati la figurine parfaite pour ma petite comparaison, puisqu'on allait pouvoir tester la resistance et la finesse de la résine.

 

   Réalisant l'intérêt que présentait la gamme FineCast vis à vis de la facilité de montage je me suis aussi dirigé vers une seconde pièce qui me faisait de l'oeil depuis longtemps. Gorbad Griff'eud'fer. Jusque là, la perspective de l'assemblage d'une figurine aussi volumineuse en metal m'avais découragé. Pour avoir monté un certain nombre de montures en metal je savais le boulot qui m'attendait : jointures , tigeage, et des heures de ponçage. FineCaste allait elle tenir ces promesses?

 

finecast 1

 

     Force est de constater que côté packaging ça claque! RIen de bien nouveau pour les boîtes mis à part le logo FineCast, que je trouve très classe. Par contre coté blister, on voit enfin ce que l'on achete! Le blister est entierement en plastique, fini les pertes de pièces parceque le blister s'est décollé. 

 

finecast 2

 

     De l'autre côté, le boîtier cristal permet de voir le produit. Comme il est moulé sur une frame, on peut voir facilement toute les pièces et identifier rapidement les éventuels defectueux. Fini aussi les pièces tordues dans les blisters, j'ai un mauvais souvenir d'une épee de Sigvald...

 

finecast 3

 

     J'avoue qu'il faut la trouver mais il y a même une ouverture facile! si ça, c'est pas du packaging de folie! :D

 

     Une fois ouvert, attaquons la comparaison.

J'ai monté les deux versions en paralelle. Toutes les images sont visibles en plus grand en cliquant dessus afin de mieux voir les détails si le besoin s'en faisait sentir.

 

finecast 5

 

     La première constatation saute aux yeux, la figurine est plus lisible ; on identifie tout de suite les volumes, la finesse du modèle, là où la brillance du métal écrasait tout. La conséquence est que l'on identifie aussi plus vite les défauts! Ça ne veut pas dire qu'il y en a plus mais simplement qu'ils nous sautent aux yeux là où le métal nous les cache pendant plusieurs étapes de modélisme voir même jusqu'à la peinture. 

 

     Je me suis ensuite attaché à débusquer une particularité que je déteste sur le métal, les craquelures et le grain que produit le metal dans les creux (flèche rouge sur la photo). On le voit clairement sur le métal et rien n'apparaît sur la résine. Ce défaut ne se rattrape qu'avec de longues scéances de ponçage et de jus de millipute, et comme il ne se manifeste la plupart du temps que dans les creux les plus inacessibles... c'est l'horreur. La résine ne présente pas ce genre de grain et pour moi c'est un gros point en faveur de FineCast!

 

finecast 9

 

     Avant de poursuivre, si vous voyez des gouttes d'eau sur la version résine, c'est normal, j'en ai profité pour faire un tuto sur le pliage de résine que je vous présenterai plus tard.

 

     Poursuivons notre comparaison. En retournant la figurine, je me suis d'abord étonné de la finesse de la résine qui laissait apparètre de nouveaux détails, comme de grandes déchirures sur la cape, avant de réaliser qu'il s'agissait d'un manque de matière qui avait ajouré la cape. J'aurais pu le remarquer à l'achat si j'avais fait plus attention. Le blister permetant de voir ce genre de probleme. Le défaut n'est pas systematique, tout les Urien Rakarth n'auront pas ce même manque. Plus important encore dans le but de comparer les matières, le probleme n'est pas exclusif à la résine, un Boss Snikrot dont il manque la moitié du visage pourrait en témoigner ainsi que la photo suivante. Et pour finir si jamais vous aviez malgré tout un défectueux, GW a un très bon service client, il suffit de retourner vers votre revendeur pour le faire échanger.

 

finecast 7

 

     Certains petit détails comme les doigts sortent mieux en résine; là le manque de matière se fait sentir côté métal.

On remarque aussi un arrondissement des volumes et des arêtes là où la résine reste acérée.

 

finecast 8

 

      Sur cette photo on retrouve le soucis des doigts en bleu et le défaut récurent de la résine... les bulles. Le metal nous piègeait avec ses fils de moulage que l'on traquait au montage et dont on découvrait toujours un survivant à la peinture. La résine, elle, nous jouera le même tour avec les bulles. L'avantage c'est que le rendu mat de la résine nous permettra de mieux les débusquer. Elles seront plus visibles. Le désavantage c'est que parfois elle se loge dans un détail et le mange.

En rouge sur la photo, de petite bulles ont mangées le menton et le nez d'Urien. En vert, elles ont fait sauter les tubes à essai du poignet. Rien d'irrattrapable avec un peu de Green Stuff et de tube plastique.

 

     Côté montage, la résine tire indéniablement sont épingle du jeu. La matière mate permet d'identifier rapidement les zone à travailler là où de longues séances d'observation étaient nécéssaires au métal. Les lignes de moulage vite identifiées se retirent facilement à l'aide d'un scalpel bien aiguisé et de limes fines. Préférez le kit de ponçage proposé par Prince August aux limes metal classique qui sont trop agressives pour la résine. Pas besoin de contre-percer vos pièces, le poid et la souplesse de la résine font que même vos grosse figurines résisterons aux transports et aux chutes (testé et approuvé). En parlant de souplesse je précise que la résine FineCaste n'a rien a voir avec la résine ForgeWorld, la FineCaste est souple et tendre, la ForgeWorld est rigide et cassante. Tous ces avantages cumulés font qu'une figurine FineCaste est presque deux fois plus rapide à assembler.

 

     Pour la version résine d'Urien, 20min ont été nécéssaires pour l'assemblage et le ponçage contre 45 min pour la version Métal. Bien sûr, il faudra rajouter les retouches nécéssaires aux deux matières. Green Stuff et modelisme pour la résine, jus de Millipute, ponçage et contre perçage pour le métal. Si tant est que vous souhaitiez vous donner tout ce mal. La principale différence reste la solidité de l'assemblage en faveur de la résine.

 

finecast 10

 

finecast 12

 

finecast 11

 

finecast 13

 

     Voilà pour Urien. Mais qu'en est-il côté grosse pièce?

 

finecast 14

 

 

     L'assemblage se fait rapidement (environ 20mins pour la monture). N'ayant pas le problèmes de rétractation du métal au refroidissement, les pièces jointent à la perfection. Et si l'on rencontre un petit décalage dans le moulage, quelques coups de scalpels suffisent à rectifier le tir sans trop de difficultés compte tenu de la "tendresse" de la résine.

 

     J'aurai aimé illustrer cette étape de quelques photos mais dans la précipitation, j'ai oublié d'en prendre. :D J'etais trop absorbé par ma figurine. :D

 

finecast 15

 

finecast 16

 

     En conclusion, je suis content de la résine FineCast. Pour moi c'est une étape importante dans notre passion et c'est avec beaucoup de nostalgie que je vois le métal disparaître des rayons Games mais la résine ouvre d'autres horizons. Il va falloir s'habituer à de nouvelles techniques de préparation mais finalement rien de plus compliqué qu'avec le métal (je tenterai de préparer quelques tutoriels). En récompense, nous gagnerons des figurines plus légères, moins cassantes et d'une plus grande finesse. De plus, connaissant la capacité de Games à progresser (pour les plus sceptiques, regarder le plastique) je parie que d'ici quelque temps plus personne ne regrettera le métal.

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 17:45

A peine les Chevaliers gris sortis que les Rois des tombes pointent le bout de leur nez. Ça ne chôme pas chez Gamesworkshop. :D Ce troisième open the box sera donc dédié au Necrosphinx.

 

necroshinx 1

 

 

Quand on ouvre la boite on est d'abord surpris par la taile du socle de la bête. On s'attend à trouver un socle de la taille de l'araignée Orque et Goblin, et c'est en fait un socle de char que l'on trouve, accompagné d'un socle d'infanterie qui permet de monter un personnage à pied.

 

necroshinx 2

 

On passe ensuite aux grappes. Les plaques d'armures richement ornementées sautent aux yeux. On est bien dans le look egypte antique aucun doute.

 

necroshinx 3

 

necroshinx 4

 

necroshinx 5

 

Les fameux masques qui déchirent. Le choix va être dur au moment du montage, mais j'ai déjà ma petite idée, après avoir vue une illustration du codex. :D

 

necroshinx 6

 

Et pour finir, les rabiots les plus cool de la boîte. Les scarabées !!!!! Qui volent !!!!!!!!

 

necroshinx 7

 

necroshinx 8

 

Du coté montage rien à signaler. Facile et rapide, on regrette seulement le manque de modularité du kit. Une articulation au niveau du buste aurait été la bienvenue. On peut bien sur la faire soi même moyennant un peu de Millipute et de carte plastique.

Coté options, les accrocs aux aimants seront content, il semble tout à fait possible de garder la bête modulable.

Pour les autres, si vous montez un Necrosphinx, les pièces restantes permettent de monter un roi des tombes, et mon petit doigt m'a dit que le howdah pouvait servir de base de conversion pour un char. :D

 

bon trêve de blabla, et place aux images.

 

necroshinx 12

 

necroshinx 13

 

necroshinx 10

 

necroshinx 11

 

Une fois la bête montée, je me suis lancé dans l'assemblage du rois des tombes.

Son côté Mickael Jackson me gènait un peut, mais quelques coups de scalpel y ont remédié, et ho! surprise! la figurine semble sortie d'une illustration. :D

 

necroshinx 9

 

khemri1

 

Voilà pour l'instant, le reste en couleur ces prochains jours! en attendant ne lâchez pas les pinceaux!

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 16:33

     Cette semaine a la boutique, nous avons reçu le kit de démo Chevalier Gris et comme promis, je continu sur ma lancé des "Open the Box" pour vous faire découvrir un peut en avance le contenu de ces tant attendu Chevalier Gris.

 

chevaliers gris 1

 

     On commence avec la boite de Terminators. Le regard se pose tout de suite sur les détailles. Games nous habitue à des standard de plus en plus haut à chaque nouvelle sortie. Ici encore les grappes regorgent de détailles de rabiots et de finesse.

 

terminator 1

 

terminator 2

 

     On trouve un grand choix de tête dans la boite, 13 aux total. Des casques de terminators, de paladins mais la palme reviens aux deux visages plein de câble et d'implant. C'est très loin du Ken ou T1000 au quel on étaient habitué et c'est pas moi qui vais m'en plaindre.

 

terminator 4

 

     Si la position de certains détailles vous pares étrange sur les grappes, c'est simplement une technique pour limiter les lignes de moulage en les plaçant sur des arêtes. Du grand art.

 

terminator 5

 

     Le crane de démon. Le rabiot le plus cool du kit... avec les tête de Space Marine. :D

 

terminator 3

 

     Pour les pros de la peinture a main levé on a un jeu de spallière vierge, pour les autres on trouve une variante prés décoré, mais se n'est pas tous il y a même une troisieme variante décoré où l'on peut encore peindre quelques truc a mais levé. Pour faire simple, vous devriez y trouver votre compte.

 

     Allez assez tergiversé, on passe au montage.

 

terminator 7

 

     Petite astuce pour les novice. montez les bustes d'un coté, et collez les jambes sur vos socles puis a l'aide d'un peut de patte a fix assemblé les deux. Cela permet d'ajuster la pose du torse avec les bras.

 

terminator 8

 

terminator 9

 

     Une fois la position choisi, vous pouvez retirer la patte a fix et coller le tout.

 

terminator 10

 

     Une petite comparaison avec les cousins Space Wolves, sortie il y a à peut près un ans maintenant, nous montre que Games peut faire de plus en plus fin et de plus en plus détaillé. On remarque aussi que les Chevalier Gris paressent un poils plus petit que leurs cousins velus. Le scaphandre de l'armure des chevaliers gris est plus ajouré. L'armure pares moins massive, se qui convient bien à la phylosophie des deux chapitre. :D

 

terminator 11

 

     Et voila le travaille ! Es se que je vous ai dit que le kit comprenait toutes les options possible? 5 hallebarde, 10 glaives, 5 épées, 1 marteau, 1 sceptre, et les 3 armes lourdes!

 

terminator 12

 

     Le kit regorge aussi de sceaux de pureté. Permettant d'en recouvrir ses chevaliers pour leur donner le même look que les illustrations que l'on aime.

 

terminator 13

terminator 14

terminator 15

terminator 16

 

     Pour conclure avec ces nouvelles troupes Chevalier Gris, on retrouve la même classe que leurs ancêtres en métal mais avec tous les avantages du plastique. Que demander de mieux. Un Terminator encore plus gros? bouger pas j'y viens :D.

 

 

     Le Cuirassier Nemesis, la pièce la plus attendu de cette vague de sortie. Une belle taille, une épée gigantesque, des armes lourde énorme, et une pose peut être un peut trop statique, en tout cas c'est l'avis que l'on retrouve un peut partout sur le net a la vue des première photos. C'est donc armée de mon fidèle scalpel que je me suis attaqué au kit pour voir ce qu'il était possible de faire.

 

Cuirassier Nemesis 1

 

Cuirassier Nemesis 2

 

     A l'ouverture de la boite, c'est la taille de l'espadon qui marque le plus.

 

Cuirassier Nemesis 3

 

     Viens ensuite quelques détaille.Dont une superbe tête sans casque! Encore une !

 

Cuirassier Nemesis 4

 

     On passe ensuite aux bras, massif pour sur et facilement articulable avec un coup de scalpel ou deux. :D

 

Cuirassier Nemesis 5

 

     Et enfin l'objet de toutes les discussion, les jambes! La aussi, ça pares articulable.

 

Cuirassier Nemesis 6

 

    Je commence par monter la première jambe. Histoire de voir qu'est-il faut couper pour articuler tout ça.

 

Cuirassier Nemesis 7

 

     Les parties a couper sont donc, le genoux.

 

Cuirassier Nemesis 8

 

     La hanche.

 

Cuirassier Nemesis 9

 

     Les câbles et la "pédale"

 

Cuirassier Nemesis 10

 

     Je commance a découper les pièces une par une avant montage, histoire de faciliter le travaille.

 

Cuirassier Nemesis 11

 

     Une fois découpé on colle tout.

 

Cuirassier Nemesis 12

 

     La jambe du Cuirassier étant actionné en suivant les mouvant du pilote, si le mecha plis la jambe, le pilot doit la plier aussi. Il va donc falloir trancher...

Je coup a la hanche et au genoux comme pour le cuirassier.

 

Cuirassier Nemesis 13

 

Cuirassier Nemesis 14

 

     Après ça il faut tout tiger pour repositionner tout ça. J'utilise du fils souple afin de pouvoir orienter les jambes comme bon me semble.

Un tigeage au niveau de la hanche du Cuirassier et une pour le pilote.

 

Cuirassier Nemesis 15

Cuirassier Nemesis 17

Cuirassier Nemesis 18

 

     Une fois tout mis en place on peut faire un premier assemblage pour tester la position. C'est a se moment la que je me suis rendu compte que la pédale ne pouvais pas suivre le mouvement de la jambe si elle n'était pas articulé.

 

Cuirassier Nemesis 20

 

     La pédale est donc fixé avec le même fil souple, et la jambe collé en position plié.

 

Cuirassier Nemesis 21

 

     Une fois le tout mis en place, on affine la pose. Pour ça il faut monter le torse de la machine et un socle. Sur la photo suivante on vois en bleu l'angle de la jambe du pilote et en vert celui du cuirassier. La flèche verte désigne la pédale, dont la position est incliné pour coller au pied.

 

Cuirassier Nemesis 22

 

     Voila la bette une fois en place. L'articulation au niveau de la ceinture de la machine permet de faire pivoter le torse et de renforcer certaine pose.

 

Cuirassier Nemesis 23

 

     Je colle ensuite les pieds aux socles pour avoir une base bien stable .

 

Cuirassier Nemesis 24

 

    Puis je commence a coller avec un point de glu toutes les articulations.

 

Cuirassier Nemesis 25

Cuirassier Nemesis 26

Cuirassier Nemesis 27

 

     Une fois la colle sèche je GreenStuff le tout. Pour les finissions, mais aussi pour un montage plus solide.

 

Cuirassier Nemesis 28

Cuirassier Nemesis 29

Cuirassier Nemesis 30

 

     Je profite du temps de séchage de la Green Stuff pour monter le reste. Et la bonne surprise, c'est que l'on peut monter plusieurs options d'armes qui reste interchangeable, mais avec l'emploi de quelques aimants et moyennant quelques découpes, on peut garder toutes les options d'armement interchangeable!

 

Cuirassier Nemesis 31

 

     Bon pendant se temps la, la Green a séché, et il faut finir l'assemblage de de la jambe, par les finissions, en repositionnant les câbles.

 

Cuirassier Nemesis 32

 

     A l'aide d'une pince je courbe délicatement les câbles pour les mettre en place.

 

 

Cuirassier Nemesis 33

 

    Le tube de la hanche n'étant pas assez long pour atteindre sont logement, il faut le remplacer par de la corde de guitare.

 

 

Cuirassier Nemesis 34

 

    On peut enfin tout assembler, Et voila le résultat une fois le tout, collé et aimanté.

  Cuirassier Nemesis 35

 

     Et pour illustrer le coté modulable. Une version deux armes de tire.

 

Cuirassier Nemesis 36

 

Et une version armes de corps à corps / arme lourde. Sur la photo le bras tenant l'espadon, a encore le corps de l'arme au poignet. pas de panique il est amovible c'est juste un oubli. Et comme le bestiaux est déjà sur la table de peinture, pas possible de prendre de nouvelles photos. Enfin si, mais c'est pour plus tard.

 

Cuirassier Nemesis 37

 

     Voila! Pour ce second volet de l'open the box. En conclusion, c'est avec impatience que je vais attendre la sortie de ces nouveaux chevaliers gris. Le coté statique du Cuirassé n'est pas irrémédiable mais il faut quelques notions de modélisme pour y arriver. Ne vous lancez pas si vous n'êtes pas sur de vous. Mais la récompense en vaux la chandelle!

 

     La suite avec la peinture!!!!

 

Repost 0
Published by bizeljulien - dans Open the Box
commenter cet article