Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Médore

galerie CoolMiniOrNot


Venez visiter ma galerie sur cool MIni Or Not
http://www.coolminiornot.com/artist/bizeljulien

boutique

Pour ceux que ça interesse, un lien ou acheter les figurines que je peint pour la boutique.

my-wip copy

Le coin lecture

Catégories

le mot du moment

staystrong

11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 16:00

deathwing-titre

 

     L'armure et la plupart des zones de nos terminators sont maintenant peintes. Mais la technique Base/Lavis/Éclaircis ne permet pas de rendre l'aspect de toutes les matières. C'est le cas des optiques du casque des Terminators. Dans cet article, nous allons voir comment peindre un objet transparent.

     Commençons par un peu de théorie. Dans l'article précédent, nous avons vu qu'un objet était défini par sa couleur, la lumière projetée sur lui et l'ombre qui en découle. En jouant avec ces trois paramètres, on peut donc en théorie lui donner l'aspect de différentes matières. Pour cela, il faut savoir comment la lumière interagit avec la matière que l'on veut travailler.

     Pour un objet mat, la lumière vient frapper la surface en révelant sa couleur. Se faisant, elle projette une ombre de l'autre côté de l'objet.

 

 theorie-opaque-2 (2)

 

     La technique Base/Lavis/Éclaircis permet de bien rendre cet effet. Le lavis simulant l'ombre et l'éclairci l'impact de la lumière.

 

technique-opaque-2

 

     Pour un objet transparent, la lumière passe à travers la surface externe de l'objet pour aller se poser sur la surface interne, ressortant de l'objet en projetant de la couleur. 

 

theorie-transparent-2

 

     Afin de rendre cet effet, il faut changer notre méthode : 

- 1, Comme pour un objet mat, commencez par poser un aplat bien homogène.
- 2, Puis posez une ombre à l'inverse d'un objet mat, en allant vers la lumière, sur notre exemple, en haut a droite.
- 3, Pour finir, posez deux pointes de lumière, une au point d'entrée de la lumière, en haut à droite, l'autre au point de sortie, en bas à gauche. 
- 3, pour parfaire le rendu, passez un petit glacis de la couleur de votre objet sur les zones adjacentes, dans la continuité du point de sortie de la lumière.   

 

technique-transparent-2

 

     Voila pour la théorie, maintenant passons à la pratique sur nos terminators :

- 1 :  commencez par poser un aplat de la couleur de votre objet, ici du rouge. Puis appliquez un lavis, ici un bordeaux. 

- 2 : repérez la direction depuis laquelle la lumière éclaire votre figurine. Attention pas celle de votre ampoule mais la lumière d'ambiance que vous avez défini avec vos éclaircis. Généralement elle vient d'en haut. Sur notre exemple ci dessous, elle vient d'en haut à gauche. Peignez une zone noire dans la direction de la lumière. 

- 3 : à l'inverse de la lumière, posez une petite touche de teinte claire, ici du jaune. Elle représente la zone où la lumière viens s'écraser contre la paroi interne de l'objet.

- 4 : pour finir, deux touches de blanc sont posées avec précision. L'une au point d'entrée de la lumière l'autre au point de sortie. Ici en haut à gauche et en bas à droite. 

 

     Parfois, il est nécessaire de tricher un peu afin de parfaire son rendu. Sur l'exemple ci dessous, l'oeil gauche du casque (à droite sur la photo) est peint à l'inverse de l'autre oeil. Cette petite astuce, même si elle n'est pas tres réaliste, évite a notre terminator de loucher. 

 

Optiques-01-copie-1.jpg

 

    Vous savez maintenant peindre des objets transparents, nous l'avons appliqué ici sur des optiques et lentilles de casques mais la technique peut être appliquée sur des gemmes, des bouteilles, des fioles et toutes autres surfaces transparentes. Alors à vos pinceaux !

 

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 12:00

deathwing-titre   

     Après avoir fini l'armure, il est temps de s'attaquer aux détails des Terminators. Mais avant ça, reprenons quelques principes de bases de la peinture sur figurines :la couleur, l'ombre et la lumière.

 

     La couleur, l'ombre et la lumière sont les trois paramètres qui permettent à l'observateur de définir les différents volumes qui composent votre figurine. En jouant avec ces trois critères, vous pouvez définir des textures, faire ressortir des détails et définir l'ambiance dans laquelle évolue votre figurine. A l'instar d'un peintre sur toile vous ne pouvez pas vous contentez de remplir une "case" d'une forme particulière avec une couleur pour lui donner vie, a moins que vous ne recherchiez un effet "coloriage". A l'échelle à laqu'elle nous travaillons, la lumière naturelle ne suffit pas pour souligner et créer une ambiance autour de votre pièce. Il va falloir accentuer les ombres et les lumières, voir même les créer de toutes pièces afin de mettre en valeur votre figurine.  

 

     Pour parvenir à ce résultat il y a trois étapes indispensables à respecter : la base, le lavis et l'éclairci qui serviront respectivement à faire la couleur, l'ombre et la lumière. Ces trois étapes simples sont un minimum et peuvent bien sur être étoffées afin d'enrichir et d'améliorer votre rendu finale. Plus vous accorderez de temps a votre travail et multipliez les étapes, plus le rendu sera convaincant. Mais avant de se compliquer la vie commençons par maîtriser les choses simples en appliquant cette théorie à nos Terminatosr de la Dark Angels :

 

     - A l'aide d'un pinceau, appliquez une couche de base sur la zone à traiter, ici la chemise du fulgurant en rouge. Afin d'obtenir une belle couche de base pensez à diluer légèrement votre peinture avec un peu d'eau dans une palette. Votre peinture sera plus fine et engorgera moins les détails de votre figurine. Une fois diluée, la peinture peut être moins couvrante et laisser parfois apparaître la sous couche par transparence. Pas de panique, appliquez seulement une ou deux couches supplémentaires en attendant bien qu'elle sèchent entre deux. De cette manière vous obtiendrez une belle couche de base homogène et fine qui donnera la couleur de votre objet. Notre première étape est atteinte. 

 

     - Pour la seconde étape, l'ombre, appliquez un lavis généreux d'une couleur plus sombre que votre base. Pour ça les lavis Citadel sont parfaits. Il existe d'autres marques qui proposent des lavis, à vous de vous faire votre avis sur ces produits, faites juste attention de ne pas vous retrouver avec des encres. Ces dernières n'ont pas les même propriétés et risquent de se re-diluer durant les étapes de peinture suivantes. La méthode classique qui consiste à diluer dans de grandes proportions de la peinture fonctionne aussi mais est plus longue et délicate à gérer. L'important ici est de bien traiter toute la surface. Une zone laisseé sans lavis créera une tâche. 

 

     - Pour finir il nous reste à poser les éclaircis et ainsi ramener un peu de lumière sur notre objet. Sur un objet aux angles saillant comme le fulgurant il suffit de sur-ligner les arêtes vives à l'aide de la tranche du pinceau. Pour des drapés ou des volumes plus doux, il sera parfois plus compliqué de trouver la zone à traiter. Seul l'observation et l'expérience vous apprendrons où poser correctement vos lumières. 

 

base-lavis-eclercis-01

 

     Cette méthode peut etre appliquée de manière systématique à tous les volumes de votre figurine (voir ci-dessous). Seules les couleurs changent. Parfois, la jonction entre l'éclairci et la base+lavis est trop voyante, passez un second lavis atténuera cette jonction, mais assombrira encore en peu plus votre objet. Le petit conseil de la maison est de toujours choisir une teinte de base un peu plus claire que ce que vous souhaitez obtenir. Ainsi apres l'application d'un ou deux lavis votre figurine ne devrait pas ressortir trop sombre. 

 

base-lavis-eclercis-02

     Après toutes ces théories il est grand temps de vous metre au travail. Choisissez jusdicieusement vos couleurs et appliquez ces trois étapes toutes simples : Base, Lavis, Eclairci. Allez hop hop hop !!! Au boulot ! 

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 10:00

deathwing-titre


     Après le précedent article vous devriez avoir fini vos armures Terminator. Elles sont propres et rutilantes. Il est grand temps de leur donner un peu de vie. Pour ça, rien de tel que quelques éraflures durement gagnées au combat. Cette technique très à la mode, est appelée dans les milieux avertis "Battle Damages". Très simple à mettre en oeuvre elle permet d'obtenir un résultat saisissant qui en mettra plein les yeux à vos adversaires.

     Pour commencer, munissez vous d'un peu de mousse de blister ou d'un pinceau mousse et d'une couleur sombre. Je conseille vivement l'utilisation d'un pinceau mousse, outre le fait qu'il se nettoie très bien et est donc réutilisable, il est beaucoup plus facile à manipuler et permet une pose plus précise que la mousse de blister. Sans compter que la mousse de blister se fait de plus en plus rare...
Pour la couleur sombre, préférez une brun foncé plutot que du noir pur. 


deathwing-damages-01


     La suite des événements va se dérouler en 3 étapes :

     - 1: A l'aide du pinceau mousse légèrement chargé de peinture, "tamponnez" la zone concernée. Faites attention de bien exercer une pression verticale sur la mousse. Si vous la "frottez", vous obtiendrez un rendu qui ressemblera plus à une brûlure qu'à une éraflure. Afin d'accroître le réalisme de l'effet, privilégier des zones et les arêtes qui sont soumis naturellement à l'usure : zone de frottements, articulations, gantelets, épaulières, genouillères,etc...

     - 2: Avec un pinceau fin et du blanc, soulignez toutes les éraflures. Cette étapes leur donne de la profondeur en simulant la lumière s'accrochant aux écailles de peinture. Cette étape peut s'avérer longue et demande beaucoup de précision. Si vous n'avez pas la main sûre il est préférable de passer cette étape. Un trait hésitant ou trop épais casserait l'effet.

     - 3: Pour finir, avec un pinceau fin, ajoutez de petites touches de peinture métallique sur les zones les plus larges, simulant ainsi des entailles si profondes qu'elles ont atteint le métal. Ici aussi soyez précis, si vous débordez l'effet ne prendra pas.

     En résumé, si vous n'avez pas la main sûre, contentez vous de la première étape, mais sans entraînement vous n'assurerez jamais votre trait...


deathwing-damages-02


     Une fois ce petit effet terminé, il est temps de passer au reste de la figurine, mais ce se sera le sujet de notre prochain article. En attendant, à vos pinceaux !!!!

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 13:00

deathwing-titre

 

     Après une courte pause technique, on reprend les pinceaux et on attaque la peinture avec l'escouade de la Deathwing de Vengeance Noire. 

 

deathwing-00

 

     La deathwing, première compagnie des Dark Angels a la particulartié d'avoir une armure beige. Une teinte claire difficile à traiter. Mais il existe une technique qui peut nous faire gagner beaucoup de temps tout en donnant de bons rendus : le préombrage. Cette méthode consiste à mettre en lumière une pièce en pulvérisant des couleurs de plus en plus claires au fur et à meusure que l'on se rapproche de la source de lumière (fictive pas votre lampe de bureau) qui éclaire votre figurine. Elle est particulièrement efficace sur les figurines arborant une couleur dominante.
     Il existe plusieurs outils permettant de faire un préombrage : les bombes de sous couches, l'aérographe et les pistolets à peinture. Les trois outils sont des outils qui pulvérisent de la peinture grâce à de l'air sous préssion.
     Les bombes ont l'avantage d'être faciles et rapides à utiliser mais les choix de couleurs sont limités et il est parfois dur de se les procurer; de plus elles ne sont pas d'une grande précision. L'aérographe est un investissement et nécéssite un entretien rigoureux mais il permet une grande flexibilité dans les teintes et une finesse que les autre outils n'ont pas. Le pistolet à peinture est un compromis entre les deux avec un coût plus abordable, il permet quand meme d'avoir accès à toute la gamme des couleurs mais il n'est pas tres précis. 

     Pour notre unité de Terminators, nous allons utiliser trois couleurs plus un lavis. Un Beige foncé, un Beige clair et un blanc puis pour finir, un lavis sépia. Sur une figurine préparée (etape 1), pulvérisez une couche de Beige foncé a 360° (2). Si vous utilisez un aérographe ou un pistolet il faudra au préalable sous coucher la figurine. Puis appliquez le beige clair en le plusverisant à 90° depuis le haut (3). Cette orientation perment de donner l'illusion que la figurine est éclairée depuis le haut. Afin d'accentuer l'effet et d'orienter la lecture de la figurine, pulverisez un léger "pschit" de blanc en direction du visage (4). Pour finir, appliquez au pinceau un lavis généreux de sépia sur l'ensemble de la figurine (5). En coulant dans les creux, le lavis fera ressortir tout les détails et volumes en les soulignant d'un voile foncé. Il est possible de diluer le lavis afin d'atténuer l'ombre qu'il va créer. Pour ça, préférez à l'eau l'utilisation d'un medium spécifique comme le Lamia Citadel, qui dilura le lavis sans "casser" la tension pigmentaire évitant ainsi l'apparition de tâches. 

 

deathwing-base-01

 

      Une fois le lavis sec, pour réhausser les volumes, appliquez un dernier éclairci. Ce coup ci, on ressort le pinceau et en commençant par du beige clair on reprent toutes les arêtes. Afin de faire un travail fin, préferez travailler avec la tranche du pinceau plutot que la pointe. Puis avec du blanc, reprenez les aretes les plus hautes et les angles les plus saillant. 

 

deathwing-base-03

 

     Une fois cette étape longue et fastidieuse terminée, on en a fini avec l'armure. Elle est neuve et rutilante. Mais avant d'attaquer le reste de la figurine nous lui donneront un peu de vie avec quelques "battle damages". Un terme tres "in" qui signifie que l'armure n'est plus de première jeunesse. Mais ce sera le sujet de notre prochain article !

 

deathwing-base-02

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 18:00

bases-titre

 

     Apres avoir revu les bases de la préparation de ces figurines, passons au soclage de notre boîte Vengeance Noire. Une belle figurine passe aussi par un socle évocateur. Mais la tâche nous semble parfois insurmontable et se termine bien souvent par un peu de flocage jeté négligemment. Afin d'en finir avec les galettes noir je vous livre une petite astuce toute simple en 4 étapes pour faire des socles cool, rapidement et sans se ruiner.

 

     - Commencez par prendre un socle... jusque là c'est facile.

     - Puis avec de la glue, collez un ou deux morceaux de liège en veillant à ne pas trop dépasser du socle. Pour faire un escalier, afin d'éviter les surépaisseurs, coupez un morceau de liège en deux dans l'épaisseur avant de les coller en les superposant.

     - Pour la troisième étape, j'utilise de l'enduit de reboucheage acrylique (greenstuff liquide) afin de lisser les surfaces planes et casser la texture du liège parfois trop reconnaissable.

     - Pour finir, j'utilise une pâte à texturer, comme les nouvelles Texture Citadel, de la roche liquide ou bien encore du sable et de la colle. Le but est d'apporter un peu plus de détails et de "réalisme" en amenant une autre texture que celle du liège. La petite astuce de la maison, c'est de poser la texture au bon endroit : là où le sable ou la poussière s'accumulent naturellement (fond de marches, autour des gravats, etc...).

 

soclage

     Maintenant, vous devriez avoir plein de beaux socles mais si vous essayez d'y coller vos figurines de Vengeance Noire la barre de socle va vous gêner. Retirez les à l'aide d'une pince coupante. Afin d'assurer une fixation stable et solide, je vous conseille de tiger vos figurines dans le liège. Ca évitera que vos figurines ne se désoclent à la premiere chute. Pour se faire, percez deux troux à l'aide d'une perçeuse à main puis collez deux petites sections de trombone à l'interieur.

 

tigeage-01

 

      Il ne vous reste plus qu'a "planter" la figurine dans le liège. Une fois satisfait de la position, il suffit d'ajouter un peu de colle glue afin de fixer l'assemblage.

 

tigeage-02

 

      Pour finir, vous devriez vous retrouver avec toute une boite de Vengeance Noir bien soclée ! Il ne nous reste plus qu'à nous attaquer à  la peinture. Dans notre prochain article, nous aborderons ensemble la peinture des Armures à l'aide de techniques pulsées : aéro, bombes, pistolet. D'ici là, tous à vos socles !

 

tigeage-03

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 17:50

bases-titre

 

     Avant de se lancer dans la peinture, il est bon de revenir sur les principes de bases de la préparation de figurines en plastiques. Pour l'assemblage, rien de compliqué avec un kit simplifié comme Vengeance Noire il suffit de suivre les indications et de clipser les pièces entres elles. Si la colle n'est pas indispensable, je la conseille tout de même vivement afin d'assurer un assemblage durable.

     Mais avant de coller l'ensemble, quelques petits nettoyages sont indispensables pour faciliter le travail de peinture. Commencez par repérer les lignes de moulage et les "carottes". Puis à l'aide d'un scalpel de modélisme ou pour les plus jeunes d'entre nous d'une lime, effacez les avec précaution.

 

ebarbage-01

 

ebarbage-02

 

     Cette étape, parfois un peu longue est néanmoins indispensable. Une surface bien lisse sera plus facile à peindre. Une base sera plus facile à poser et un lavis coulera librement sans s'accrocher à des aspérités disgracieuses.

 

     Voici une deuxième petite astuce simple qui améliorera votre rendu final. A l'aide d'une perceuse manuelle, percer tout les canons des armes. Encore une fois, cette étape peut être fastidieuse mais elle vous évitera de devoir peindre tout les canons en trompe l'oeil.

 

fulgurant-01

 

fulgurant-02

 

     Une fois préparées et collées, les figurines sont prêtes à être soclées. Ce sera le sujet d'un prochain article ! D'ici là vous avez déjà un peu de travail. ;)

 

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 21:00

Les températures sont remontées, il est donc temps de clore cette serie de tutoriels.

Pour ce derrnier article je vais partager avec vous ma nouvelle recette pour faire de la neige. Elle n'est pas si differente de toutes les recettes que l'on trouvent sur le net. Seuls les ingredients diffèrent.

 

La recette basique pour faire de la neige, consiste en un melange de colle à bois et de bicarbonate alimentaire. Or ces deux produits ont quelques petits inconvenients. Le bicarbonate se dissoud avec l'humidité, il a donc tendance à disparaitre de vos socle avec le temps. Et la colle à bois, qui est une colle composée d'éléments organiques ( os de poissons etc...) a tendance à jaunir et à se dégrader dans le temps. Résultat, au bout de 5 ans mes premiers socle neige partent en lambeaux, jaunissent et se décollent....

 

Mais le monde est bien fait et il existe des solutions alternatives.

Apres plusieur tests j'ai rapidement mis de côté plusieurs d'entre elles. La technique mettant en oeuvre de la poudre de verre est bien trop risquée pour des figurines que l'on manipule souvent. En effet, en raison du fort pouvoir abrasif de cette poudre, rappelons qu'il convient de porter un masque afin d'eviter d'inhaler la poussière qui risquerait d'endommager vos poumons, des lunettes afin de protéger votre cornée et des gants pour éviter tout transfert. Le flocage GW quant à lui, a un rendu plus proche de la couche de peniciline que vous cultiver dans un vieux tupperwarre de votre frigo que de la neige.

 

Après moultes recherches, mon dévolu s'est donc arrêté sur le flocage neige de Galle Force Nine qui a la même apparence que le bicarbonate mais qui est composé de poudre de plastique blanc. Il ne réagit donc pas à l'humidité. La colle PVA quand à elle, a l'avantage par rapport à la colle à bois d'etre aussi du plastique. Elle ne se dégrade pas dans le temps, ou moins en tout cas, et ne jaunit pas.

 

figurine-neige-01

 

La mise en oeuvre de ces produits est la même que pour la recette classique. Faire un mélange de colle et de flocage et y ajouter une micro pointe de bleu. Attention toutefois, le flocage plastique n'absorbant pas l'eau, la mixture est un peu plus longue à mélanger.

 

figurine-neige-02

 

Il suffit ensuite, à l'aide d'une petite spatule, d'appliquer le melange sur la zone à traiter. Pour faciliter la tâche vous pouvez préalablement enduire la zone d'un peu de colle PVA fraîche.

 

figurine-neige-03

 

En brossant votre figurine avec un gros pinceau de brossage enduit de votre melange neige, vous obtiendrez un rendu "blizzard" des plus convaincant.

 

figurine-neige-04

 

Et voilà, ainsi s'achève cette petite série de tutos sur le grand froid. Laissons maintenant place au retour des températures positives et quand il fera trop chaud cet été, nous pourrons prendre un peu de fraicheur en regardant nos socles hivernaux!

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 21:00

 

Pour la suite de cette serie d'articles, nous allons nous attaquer à la glace. Avec le froid qui perdure, les exemples ne manquent pas, mais c'est une version bien plus fantaisiste qui nous intéresse ici. Vous avez tous vu, et si ce n'est pas le cas je vous invite à vous précipiter dessus, la vidéo de l'extension "Wrath of the Lich king" de Wolrd Of Warcraft. Le personnage principal évolue sur un glacier recouvert d'une fine pellicule de neige qui vole au vent, laissant apparaître la glace craquelée. Le challenge de ce tuto est de réussir à reproduire cet environnement hostile et évocateur. Alors munissez vous de votre plus belle écharpe et lançons nous dans le grand froid.

 

Capture d’écran 2012-02-09 à 08.28.44

 

Commençons par rassembler un peu de materiel : du plâtre permettra de donner le volume de la glace (en le brisant, nous devrions obtenir de belles craquelures), quelques simples briques de jeux de construction vous aideront à construire un coffrage et, pour finir, les socles de jeux que vous souhaitez texturer afin d'avoir un gabarit de la surface à traiter.

 

Socle glace 01

 

Commencer par assembler les briques à la taille souhaitée en utilisant les socles de jeu comme référence. Puis à l'aide de pate-a-fix, fixez solidement l'ensemble sur une surface lisse et sacrifiable, puisqu'elle sera surement pleine de plâtre à la fin de l'operation.

 

Socle glace 03

Préparez le plâtre, ici rien de compliqué, suivez simplement les instructions sur la boîte. La difficulté étant de définir la bonne quantité de plâtre à préparer.

 

Socle glace 04

Puis coulez le plâtre dans le moule. A cette etape, il est important de faire attention à laisser le moins de bulles possible affleurer à la surface et de lisser un maximum la surface.

 

Socle glace 05

Il ne reste plus qu'à attendre que ça sèche.

 

Socle glace 06

 

Une fois le plâtre pris, dé-faites le coffrage afin de récuperer une belle dalle de plâtre. Décollez la délicatement de votre support puis...

 

Socle glace 07

 

... brisez la sauvagement!!!! Tapoter avec vos doigts devrait suffir à obtenir un bon résultat.

 

Socle glace 08

 

Il faut maintenant passer à l'assemblage. A l'instar d'un puzzle, collez les differentes pièces à l'aide d'une bonne quantité de colle PVA.

 

Socle glace 09

 

Laissez remonter légerement la colle dans les infractuosités afinde solidifier l'assemblage.

 

Socle glace 10

 

Puis appliquez une fine couche de colle PVA dilluée sur toute la surface du socle. A cette étape, vous pouvez saupoudrer du sable fin pour crééer des zones de neige.

 

Socle glace 11

 

  Voilà pour le volume, passont à la mise en couleur. On commence par un pré-ombrage de blanc sur une base bleue. Les petits pokes de bleu que vous voyez sur la photo sont dûs à une sous-couche faite sous la pluie... c'est pas bien...

 

Socle glace 12

 

  Sur une base d'Enchanted Blue (bleu) encore fraiche, on badigeonne des stries de Scorpion Green (vert claire saturé) d' Hauk Turquoise, de Morow White (blanc pure), de Tentacule pink pour simuler les reflets de la glace.

 

Socle glace 13

 

Puis on applique un généreux lavis Citadel Bleu afin de mieu définir les volumes.

 

Socle glace 14

 

Une fois sec, plusieurs glacis de Turquoise permettent de revenir à la teinte de glace souhaitée.

 

Socle glace 15

 

C'est le moment de passer au brossage. A l'aide d'un bon pinceau et du pot de Morow White on brosse les zone de neige.

 

Socle glace 16

Puis, a l'aide d'un pinceau, on reprend toutes les aretes des plaques de glaces, en créant de petites stries toujours dans le même sens.    

 

Socle glace 17

 

Ici, il faut choisir l'orientation lumineuse afin de simuler la transparence de la glace. Pour ça on va appliquer un lavis (traditionnel) de noir dans le sens contraire de la lumière. Attention aux tâches ;).

 

Socle glace 18

 

On applique ensuite un lavis traditionnel de turquoise dans l'autre sens pour fondre le tout.

 

Socle glace 19

 

La jonction entre la glace et la neige est ensuite reprise en blanc. Il ne reste plus qu'a passer du vernis brillant sur la glace pour finaliser l'effet. 

 

Socle glace 20

 

Voila un aperçu de la palette humide.

 

Socle glace 21

Et pour finir, le rendu final! 

 

preview-6

 

A vos mouffles!!!!

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 20:00

Vous l'aurez noté, ça caille !!!!! Quelle meillieure occasion pour partager queques tutos à faire geler vos socles?

 

Dans cette premiere partie, nous aborderons la création de Stalactites.

La premiere règle à toujours respecter quand on se lance dans une création quelle qu'elle soit, c'est de se documenter. Un rapide tour dans Google image suffit généralement mais si vous avez l'occasion d'observer votre sujet en vrai c'est encore mieux. L'important à ce niveau est de "s'impregner", "d'enregistrer" les volumes, les couleurs, les textures afin de casser l'image préconçue que l'on se fait de notre sujet et de coller le plus possible à la réalité. Il est en effet toujours surprenant de constater les differences qu'il existe entre la représentation que l'on se fait d'un objet et l'objet lui même.

 

Petit exercice pour illuster mes propos :

- Munissez vous d'un crayon et d'une feuille et prenez une petite minute pour dessiner un sapin.

- c'est fait? Passez maintenant par Google afin de regarder quelque images de sapin.

- Comparez le résultat, avec votre oeuvre.

- Prenez à nouveau quelques minutes pour redessiner un sapin puis comparer a nouveau avec votre premier dessin.

Le résultat devrait etre concluant.

 

Bon revenons en à nos stalactites et commençons par observer quelques photos ou pour les plus "chanceux" par les temps qui courrent, jeter un petit coup d'oeil par votre fenêtre. 

 

1441849.jpg

 

bielle-neige-01-c

 

hautes-vosges frankental 0902

 

Voilà qui devrait nous aider. Il nous faut maintenant rassembler quelques outils afin de nous mettre au travail. Munissez vous de quelques cure-dents et spatules en bois, d'un petit récipient sacrifiable et d'Araldite Cristal. L'Araldite est une résine époxy bi composant servant généralement de colle ultra forte. Elle est conditionnée sous la forme de deux tubes, la résine en elle même et le durcisseur. D'habitude opaque, la variante crystale est transparente et sert entre autre à réparer le verre. Ici sa texture, sa rigidité une fois sec et sa transparence nous serviront à rendre l'aparence de la glace a l'échelle de nos figurines.

 

stalagtits 01

 

Commencez par mélanger la résine et son durciseur à parts égales dans un récipient (une pierre incandescante, un vase ou une coupe, voir un bocal à anchois pour les plus malins pouvant aussi fonctioner) en suivant scrupuleusement la notice du produit. Attention, l'Araldite est un produit toxique et dangereux. Puis à l'aide d'un cure-dent posez quelques gouttes de d'Araldite sur une spatule. Pensez aussi à protèger votre plan de travail, L'Araldite ne pardonne pas, difficile de rattraper le coup une fois la colle sèche sur la table du salon...

 

stalagtits 02

 

Laissez l'araldite prendre, durant quelques minutes. Puis avant qu'elle ne durcisse trop, commencez à "tirer" à l'aide de votre cure-dents sur les gouttes, afin de mettre en forme les stalactites. La fenêtre de temps durant laquelle la texture de l'Araldite est optimale pour cette étape est tres courte. Tout est histoire de feeling, le tout etant de ne pas préparer trop de "gouttes" afin d'avoir le temps de les travailler correctement.

 

stalagtits 03

 

Une fois satifait, laisser sécher tranquillement durant une bonne journée.

 

stalagtits 04

 

Une fois durcie, commencez par couper vos stalactitesà la base à l'aide d'une pince coupante . Puis préparez un peu d'Araldite affn d'encoler la zone où vous souhaitez poser votre stalactite.

 

stalagtits 05

 

Puis à l'aide d'une pince, coller votre stalactite.

Attention à ne pas poser deux stalactites trop près l'un de l'autre. l'Araldite a une capacité étrange à s'attirer et vous risqueriez de vous retrouver avec un gros tas de résine. Pensez aussi à respecter la gravité afin d'orienter vos stalactites de manière réaliste.

 

stalagtits 06

 

Il est possible de passer l'étape de la spatule en bois et de créer les stalactites directement sur votre pièce. Mais il faut avoir la main sûre. L'araldite ne permet pas l'erreur.

 

Une fois le tout bien sec passer un petit glacis de bleu sur le stalactite afin de le teinter légèrement sans altérer la transparence de la résine. Puis passer une couche de vernis brillant afin de rendre la brillance de la glace.

 

stalagtits 07

 

preview-4

 

Bien que cette technique requièrt un certain niveau de modélisme, un peu de rigueur et de pratique devrait vous permettre d'obtenir de très bon résultats. Alors à vos outils !!!! "Winter is coming !"

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 09:30

     La finesse des nouveaux kit plastiques GW ne cesse de nous épater et les prochaines sorties Comptes Vampire ne vont pas me faire mentir. Mais cette finesse ne va pas sans quelques inconvenients. La finesse de certaine pièces les rendent parfois, souvent, fragiles et elles deviennent alors un cauchemar pour les joueurs ou les peintres qui manipulent souvent leurs pièces. C'est le cas du Vautour de Sang du Chasseur Ogre qui chevauche le Mastauroc. Heureusement quelques petites minutes suffisent à corriger le problème.

 

    Munissez vous d'une perceuse manuelle (le meilleur ami du réparateur), d'un scalpel, d'une pince et d'un trombone.

 

repar-vautour-01

 

    Couper les anciennes pattes, percez à l'aide de la perceuse et insérer deux petite longueurs de trombone.

 

repar-vautour-02

 

Percez l'avant bras du chasseur puis insérez le Vautour.

 

repar-vautour-03

 

Le tour est joué, un vautour bien solide prêt à affronter les parties les plus violentes!!!!

Repost 0
Published by bizeljulien - dans tuto
commenter cet article